Loading...

Travail de mémoire !
Publier le rapport sur le passé colonial belge

En lançant en juillet 2020, la Commission spéciale de la Chambre sur le passé colonial de la Belgique, le Parlement décidait de faire face à l’Histoire en ouvrant un travail de mémoire sur notre histoire coloniale et ses conséquences jusqu’à aujourd’hui.

L’épreuve du rapport sur le passé colonial

Cette Commission spéciale a été un moment démocratique important de notre histoire aussi bien en Belgique qu’au Congo, au Rwanda et au Burundi. En deux années de travaux, un grand nombre d’échanges ont été réalisé avec des historiens d’ici et de là-bas. Ils ont abouti à des débats et des rapports essentiels.

En fin de parcours, la Commission spéciale a formulé de nombreuses recommandations adressées à l’ensemble des autorités publiques belges, concernant la recherche sur le passé colonial belge et son histoire, la réparation, le racisme et la discrimination. Elles représentent une œuvre utile dans l’apprentissage du passé colonial et le nécessaire travail de mémoire.

Las, le blocage politique mené par des partis conservateurs a empêché la reconnaissance officielle de ces recommandations.

Etopia prend donc l’initiative de publier l’épreuve du rapport, c’est-à-dire : les auditions des expert.e.s, les recommandations et les débats politiques sur ces recommandations.

Il s’agit pour Etopia de faire œuvre d’éducation permanente et de transparence démocratique qui toutes deux s’inscrivent dans nos valeurs.

Ainsi l’écrit l’écrivain Achille Mbembe : « Il faut cesser de lier les luttes pour la mémoire aux luttes pour l’identité comprise comme différence insurmontable. Là ou la colonisation, l’esclavage, le sexisme nous ont trop longtemps divisés, nous devons remplacer la politique de la différence par la politique de l’en-commun. »